Voyage à l'autre bout du monde en Land

Le Pakistan, Karakorum Highway

08:07 , 2/11/2016, Lâhore .. Publié dans 43 Pakistan .. 0 commentaires .. 0 trackbacks .. Lien
Mots clefs :

Pour voir directement les pays que nous avons visités, allez dans RUBRIQUES (sur la droite de la page)

 

Le Pakistan ou République islamique du Pakistan est une république islamique du sous-continent indien entourée par l’Iran, l’Afghanistan, la Chine, l’Inde et la mer d'Arabie. Fondé le14 août 1947, le Pakistan entretient des relations tendues avec l’Inde depuis sa création en raison du partage entre ces deux pays du territoire du Cachemire. Les deux pays se sont affrontés durant trois guerres successives. Il entretient également des relations difficiles avec l'Afghanistan, également pour des questions de frontières. Avec plus de 188 millions d’habitants en 2014, le Pakistan est le sixième pays le plus peuplé du monde, avec la deuxième plus nombreuse majorité musulmane après l'Indonésie. 

 

Le Pakistan moderne est une fédération qui se divise principalement en quatre parties appelées provinces (soubeh) qui recoupent sensiblement la répartition des principales aires linguistiques : le Pendjab, le Sind, le Balouchistan et Khyber Pakhtunkhwa. Le pays administre également la région du Cachemire qui est actuellement partagée entre le Pakistan et l'Inde. On trouve également les régions tribales, fédéralement administrées, ainsi que le territoire fédéral d'Islamabad. La région du Cachemire qui est administrée par le Pakistan se divise en deux régions : l'Azad Cachemire et le Gilgit-Baltistan.

 

Carte d’identité
Nom officiel : République islamique du Pakistan
- Superficie : 796 096 km2
Capitale administrative : Islamabad
Population : 1er janvier 2016, la population du Pakistan a été estimée à 190 916 866 habitants 
Monnaie : la roupie pakistanaise (1€ = 110 roupies)
PolitiqueLe Pakistan est unerépublique fédérale multipartite. Le président est le chef de l'Etat, le Premier ministre chef du gouvernement. Le gouvernement exerce le pouvoir exécutif tandis que le pouvoir législatif est détenu par le Parlement et les assemblées provinciales. 
Langue : L'ourdou est une langue appartenant au groupe indo-aryen de la famille des langues indo-européennes. Elle est parlée ou comprise par 80 % de la population. Langue administrative, elle est prépondérante dans l'éducation. L'anglais est la seconde langue administrative, et est parlé par 7,5 millions de locuteurs en seconde langue (soit environ 5 % de la population).
Espérance de vie : 64.2 ans pour les hommes, 67.9 ans  pour les femmes. 
Religions : l'islam sunnite est la religion majoritaire du Pakistan, avec 75 % de la population. 20 % des Pakistanais sont chiites et se concentrent dans le nord-ouest du pays, près de la frontière afghane. La population hindoue compose 1,2 à 2 % de la population selon les sources et vivent en majorité dans les régions rurales du Sinth. Vivent également au Pakistan, 3 millions de chrétiens. 
- Economie : largement agricole, le pays compte une importante industrie textile. Comme ses semblables, le barrage hydroélectrique de Tarbela sur l'Indus ne remédie que partiellement au déficit du Pakistan en énergie, la houille blanche devrait être facteur de progrès économique. Les coupures de courants sont récurrentes et fragilisent les industries.
Selon l'autorité pakistanaise de la télécommunication, il y aurait en2011, quelques 111 millions de téléphones portables au Pakistan (environ 65 %), et 31 millions de personnes disposeraient d'une connexion internet soit environ 18 %.
À cause de la crise économique des dernières années, des prix élevés du pétrole et des aliments en 2007-2008, d'une instabilité intérieure accrue et coupures d'électricité, le Pakistan est aux prises avec un déficit budgétaire croissant, avec l'inflation et avec l'augmentation de la pauvreté. En raison des difficultés particulières auxquelles elles sont confrontées, les femmes forment maintenant une grande proportion de la population pauvre.
- AlphabétisationTaux d’alphabétisation des adultes 2008/2012 : 54,9% - Taux net de scolarisation à l'école primaire 2008/2011 72%

          

Géographie et climat

Le relief est formé de hauts sommets dans le nord (dont le mont K2 qui, à 8 611 mètres d'altitude, est le deuxième point culminant du monde), de montagnes arides à l'ouest, d'un plateau inhospitalier dans le sud-ouest, du désert du Cholistan dans le sud-est et de plaines alluviales affectées à l'agriculture partout ailleurs.

Les climats du Pakistan sont variés. Le Baloutchistan et une partie du Sind ont des climats désertiques ou semi-désertique. Le reste du pays, et là où vit la majorité de la population, connait un climat humide avec une saison de moussons, qui s'étend de juin à septembre.

 

Les formalités pour rentrer au Pakistan

Nous avons demandé les visas, lorsque nous étions en France, au mois de juillet, à l'agence Visas Sourire International, 2 place des Hauts Tilliers - Parc des Barbanniers 92230 Gennevilliers (http://www.vsi-visa.com). La letre d'invitation nous a été fournie par Sayed Hunzai à Islamabad (si besoin, nous contacter pour obtenir ses coordonnées). En 10 jours à peine, aller et retour des passeports compris, nous avons obtenu les visas. Coût des visas : 69,60€  par personne auquel on doit à ajouter 2 courriers recommandés pour l'envoi et le retour des passeports. 

 

Sim-card utilisé : Ténélor passe à peu près partout (dans le nord, nous n'avions pas internet mais quand même Facebook ???)

 

https://www.youtube.com/watch?v=a7KU3qWanZQ

Passage de frontière animé entre l'Inde et le Pakistan

 

Du 16 au 22 octobre le Pendjab, de Lahore à Islamabad 

Dimanche 16 octobre , nous arrivons à Lahore, où nous avons prévu de demander les visas pour l'Iran. Une bonne frayeur, lundi matin, lorsque nous nous nous présentons au Consulat de l'Iran : ils n'ont pas notre dossier pour la demande de visas. Après renseignements pris auprès de l'agence (Touran Zamin Tour Opérator à Téhéran) qui nous a fourni le numéro de référence, le dossier est bien enregistré pour Lahore. D'après ce que nous comprenons, le système informatique pour les dossiers des étrangers a changé et, au Consulat de Lahore, ils ne sont pas au courant. Le problème est solutionné grâce à l'intervention de l'agence et nous retirons les visas le jeudi soir (4 jours de délai).

 

La mosquée Badshahi à Lahore  

 

L'hospitalité au Pakistan  

Le Pakistan souffre d'une image négative, que les habitants déplorent. Alors, lorsqu'ils rencontrent les rares visiteurs étrangers qui s'aventurent encore dans le pays, ils ont souvent à coeur de leur prouver que les terroristes, dont on entend si souvent parler dans les médias internationaux, ne représentent qu'une infime minorité des 200 millions d'âmes qui peuplent le pays. Invitations à manger, à boire un thé, à visiter un endroit ou tout autre chose : tout est fait pour qu'on se sente comme chez soi.

 

Il ne se passe pas un jour sans qu'on soit invité chez quelqu'un. Une autre image du pays qu'on n'aurait pas imaginé, il y a quelques mois !! 

  

On nous photographie en permanence!

Et, lors de chaque rencontre, toujours les mêmes mots : si nous pouvons vous aider , ce sera avec plaisir. Welcome in the Pakistan!  

 

A Lahore, chez Ayesha Tariq 

 

   

 

Le cricket

Le cricket est un sport collectif d'origine anglaise qui se jour avec des battes et des balles en cuir. Le cricket est quasiment un religion au Pakistan. 

  

 

Beau comme un camion pakistanais

Au Pakistan, le street-art est plutôt le road-art. Ou plus précisément le truck-art. Impossible de ne pas tomber en admiration devant ces énormes camions, bus et rickshaws envahis d'une profusion de motifs colorés. Une pratique qui s'étend aux voitures, scooters et autres moyens de locomotion. 

La grande tradition des peintures camionesques débute au Pakistan dans les années 1920. Pour les compagnies de transport, il s'agit de proposer le véhicule le plus beau afin d'attirer le voyageur. Si le Pakistan n'est pas le seul pays à s'être lancé dans le « tuning » de poids lourds – le reste de l'Asie, l'Afrique et l'Amérique du sud le pratiquent aussi –, ce pays est sans doute celui où cette spécialité est la plus codifiée et profondément ancrée dans la culture nationale.

Les propriétaires de camions peuvent investir des sommes importantes (jusqu'à 5000 dollars, dit-on) pour décorer leur engin. Les œuvres peuvent traiter de religion mais aussi de poésie, s'inspirer de contes populaires, de politique ou représenter divers talismans. Selon la province, les thèmes varient ainsi que les supports utilisés. Dans le Balouchistan ou dans la région de Peshawar, on utilise des placages en bois alors que du côté de Rawalpindi et Islamabad, ce sont plutôt les supports en plastique qui sont installés.

 

 

 

Décoration chargée, mais beau résultat en final. Je les trouve, tous, plus beaux les uns que les autres 

 

 

 

 

 

Décoration trés chargée, mais agréable à voir dans l'ensemble

 

Et aussi, des bus et des tracteurs !!! 

 

 

 

 

Un chargement pas ordinaire 

 

 

Des rencontres, des sourires, des photos!! 

         

 

 

 

Un enfant qui construit un cerf volant en papier 

 

 

 

Les médias

http://images.dawn.com/news/1176472/

 

Sur la page de Dawn

 

 

Islamabad, samedi 22 octobre

 

Saidpur Village à Ismalabad. Rien de bien interressant, à part le temple indien. Nous nous attendions à mieux.

Le village est trés sale, Ici, deux enfants vont jeter la poubelle dans le ruisseau qui traverse le village 

 

Un marchand ambulant de jouets 

 

Le marché aux animaux au village de Saidpur

 

 

Du 23 au octobre au 31 octobre,  l'Azad Cachemire et le Gilgit-Baltistan par la KKH (Karakoram Highway)

 

Les plaines et chaleurs du Pendjab oubliées, nous partons vers le nord du Pakistan. Les montagnes s'élèvent à mesure que l'on remonte la Karakoram Highway, cette route de 1280 kms qui mène jusqu'à la frontière chinoise. La région Gilgit-Baltistan est la plus spectaculaire du pays. Les chaînes du Karakoram, de l'Himalaya et de l'Hindu Kush s'y rencontrent et rendent sa géographie unique. 

Des chiffres à donner le vertige :  le Gilgit-Baltistan abrite 29 pics de plus de 7500 mètres, 101 pics de plus de 7000 mètres et cinq des quatorze pics au monde à faire plus de 8000 mètres. C'est ici que se trouve la deuxième plus haute montagne du monde, l'une des plus dangereuses et difficiles à gravir, le K2, "la montagne sans pitié". Situé à la croisée de l'Inde, de la Chine et de l'Asie Centrale et le long de la route de la soie, le nord du pays a été influencé par des vagues de migrants, de pélerins de conquérants; La population se divise entre plusieurs groupes ethniques, linguistiques et religieux.

 

 

 

 

 

La route du Karakorum est une route stratégique construite par les armées pakistanaise et chinoise de 1966 à 1978 à travers le massif montagneux du Karakoram . Elle relie la Chine au Pakistan, en franchissant des cols jusqu’à mètres d’altitude au col de Khunjerab. 

 

    

 

 

 

 

Le lac Attabad (ou lac Gojal) est un lac situé sur le cours de la rivière Hunza. Il s'est formé en 2010 à la suite d'un glissement de terrain qui a tué 20 personnes et en a déplacé 6 000. 

 

 

 

 

 

Vallée d'Hunza, aux belles couleurs d'automne

 

La vallée d'Hunza s'étend de Gilgit au sud à la frontière sino-pakistanaise au nord. Enveloppée dans les chaînes montagneuses de l'Himalaya et du Karakoram, elle abrite des cultures en terrasses verdoyantes, des arbres fruitiers, des glaciers qui abreuvent des lacs sauvages, des rivières et des cascades. La vallée d'Hunza est principalement habitée par des ismaéliens, fidèles d'une branche de l'islam chiite aux moeurs plus libérales que celles qui priment dans le pays. 

 

 

 

 

 

Des rencontres sur la KKH

 

Une famille italienne en camion Iveco 

 

 

Laura et Yves les suisses, de vieilles connaissances!!

 

 

Un jeune polonais  

 

Resto à Gilgit 

 

A la boulangerie, fabrication du pain appelé naan

 

 




Le Pakistan, du Pendjab au Baloutchistan

07:33 , 1/11/2016, Pakistan .. Publié dans 43 Pakistan .. 1 commentaires .. 0 trackbacks .. Lien
Mots clefs :

Pour voir directement les pays que nous avons visités, allez dans RUBRIQUES (sur la droite de la page)

 

Du 1er au 9 novembre :  Multan, Quetta, Dalbadin et Taftan (poste frontière avec l'Iran)

            

Changement de programme : nous pensions passer quelques jours à Islamabad, avant de partir sur Multan et Quetta. Le premier novembre, alors que nous sommes à une quarantaine de kilomètres d'Islamabad, nous trouvons toutes les routes, d'accès à la capitale, fermées. La cause, une grande manifestation est prévue pour mercredi 2 novembre. Nous décidons donc de contourner Islamabad et descendre sur Multan. Facile à dire, mais pas facile à faire car toutes les routes sont fermées, autant pour rentrer à Ismalabad que pour en sortir. Il nous faudra tout un matin et 70km de détours et contours, en passant par des chemins de terre et en suivant des conducteurs locaux, pour arriver à franchir ces barrages. 

 

 

Tenues vestimentaires, selon les us et coutumes, du pays 

 

Le Kurta, vêtement traditionnel porté par la plupart des hommes au Pakistan est une chemise ample descendant jusqu'aux genoux. Il est porté avec un pantalon large appelé shalwar. Le kurta se porte aussi bien au quotidien que dans des tenues habillées. 

 

 

La fameuse sandale pakistanaise

 

 

Un article sur les tenues vestimentaires des femmes dans le monde musulman 

 

http://www.lalibre.be/actu/international/les-tenues-vestimentaires-appropriees-des-femmes-dans-le-monde-musulman-52ced5f335701baedab4b7a1

      

 

Multan ou Moultan est une ville du Pakistan, située dans le sud de la province du Pendjab et chef-lieu du district de Multan. Avec environ 1,6 million d'habitants en 2010, c'est la cinquième plus grande ville du Pakistan. Le district de la ville à une population de 3,8 millions d'habitants.

La ville est la plus grande du sud du Pendjab et détient une position centrale au Pakistan La ville est un grand centre religieux et est aussi connue comme ville du soufisme. 

 

Le centre ville de Multan 

 

Le Mausolée de Rukn-e-Alam, à Multan

 

 

 

 

 

Le foulard n'est pas obligatoire au Pakistan, mais ici je me sens plutôt gênée, tête nue. Pas de touristes!! Et pas de blondes non plus!! 

 

Des fleurs pour déposer au Mausolée 


    

Bivouacs au Pakistan et sécurité

La situation politique et sociale est tendue au Pakistan et il existe un risque d'actes de violence à caractère politique et religieux. Les conditions de sécurité sont difficiles et nous constatons en permanence que tout est pris pour assurer la sécurité de la population.  La police est présente partout :  fouille à l'entrée des magasins, des parcs, des sites à visiter, des mosquées etc, etc.... Chaque station-service ou parking est surveillée par un gardien armé. 

Bien entendu, les bivouacs, hors des sentiers battus, sont strictement interdits et nous savons pourquoi. Plusieurs fois, nous avons été délogés du campement que nous avions choisi, pour être conduit par la police dans des endroits plus sécurisés :

- soit dans des parking surveillés,

- soit près du poste de police

- et ce soir, à Multan, carrément dans la caserne des policiers.

Nous avons, aussi, souvent dormi sur les parking des PTDC (Pakistan Tourism Development Corporation) gratuits, avec accès aux show-rooms ou dans les stations-services (pas toujours le top, dans ces deux endroits, quand le groupe électrogène prend la relève lors d'une coupure d'électricité, en principe tous les soirs).

Lors des déplacements dans les régions sensibles (Gilgit-Baltistan), nous avons eu de nombreuses escortes et nous savons que ce sera la même chose pour la traversée du Baloutchistan. Etant qu'étrangers, nous sommes encore plus protégés par la police. Et d'autant plus, qu'il y a encore eu un terrible attentat, fin octobre.

Toutes sortes d'escortes: motos, pickups... Nous avons même eu un policier dans la voiture 

 

A partir de Multan (Pendjab) nous sommes déjà escortés (28 escortes qui se succèdent) , pratiquement jusqu'à l'entrée au Baloutchistan. Nous traversons la province du Sindh, région fertile dans la plaine de l'Indus : des champs de blé et des rizières à perte de vue, mais aussi des plantations de canne à sucre et de coton.

 

 

 

 

Gros chargements de coton 

De véritables bijoux, pour le transport des marchandises!!! 

 

 

Un charmeur de serpent, lors d'un check-point!! 

 

Derniers jours au Pakistan : traversée du Baloutchistan jusqu'à la frontière iranienne (1100 kms)

 

Le Baloutchistan, à l'ouest du Pakistan, couvre 40% du territoire national. C'est une région semi-désertique aux steppes arides et aux plaines caillouteuses. Le Baloutchistan est l'une des quatre provinces fédérées du Pakistan, qui se confond en grande partie avec la région historique du Baloutchistan qui déborde sur l'Iran et l'Afghanistan. C'est la plus vaste province du pays, mais aussi la moins peuplée et la plus pauvre.

La province est principalement rurale et très faiblement peuplée. Diverses ethnies et tribus y sont présentes, dont notamment les Baloutches et les Pachtounes, dont la cohabitation est parfois difficile. Sa capitale, Quetta, est de loin la ville la plus importante de la province,

 

 

 

Quetta, dimanche 6 novembre : nous sommes rentrés au Baloutchistan depuis hier et ce n'est plus du tourisme!

Sécurité renforcée : escortes, nombreux check-points et bivouacs dans les postes de police. Nous sommes sous haute protection! Mais tout se passe dans la bonne humeur, mais toujours très sérieusement. La police est à notre service!!

 

 

Au poste de police de Sibi 

 

Denis avec le fils du chef de la police 

 

 

On ne passe pas inaperçu avec nos escortes 

 

 

Entrée à Quetta avec un véhicule blindé en escorte

 

 

Dans l'enceinte du poste de police de Quetta, avec la surveillance des militaires 

 

 

 

 

Pour partir vers la frontière iranienne, nous avons besoin d'une autorisation appelée NOC (Non objection Certificate). Comme le bureau qui délivre ce document est fermé le weekend, la police va nous y conduire demain matin, pour en faire la demande. 

 

Dimanche 20 heures, contre-ordre, un des responsables du poste de police, où nous passons la nuit à Quetta, vient d'appeler Denis : il a fait le nécessaire pour que nous ayons le NOC demain. Et sa réflexion quand Denis l'a remercié : nous avons des problèmes dans notre pays, nous faisons tout ce que nous pouvons pour vous aider!! Chapeau!! C'est la première fois, dans les nombreux pays visités que nous entendons ceci!!

 

 

Une tasse de café français, avec un bon gâteau au chocolat que le policier, qui nous a aidé, vient de nous apporter. Vraiment incroyable, la gentillesse des pakistanais!!!

 

Mardi 8 novembre, on part pour la frontière irannienne : 360 kms pour arriver à Dalbadin (bivouac dans le parking d'un hôtel), puis encore 260km pour atteindre Taftan).  

 

Mercredi 9 novembre, on arrive à la frontière vers 14 heures. 

Au total, 25 escortes, mais bien synchronisées. Une escorte nous laissait et une autre, au bord de la route, nous attendait pour prendre la relève.    

 

 

Le désert du Baloutchistan : une très bonne route! 

 

 

Quelques langues de sables sur la route, juste pour prendre une photo

 

 

Des policiers sympas qui veulent être photographiés 

 

Changement d'escortes 

 

 

 

 

Le Baloutchistan, d'autres paysages! 

 

 

 Un vieux caravan-serail dans la traversée du Baloutchistan (route de la soie)

 

 

 

 

         

 

  

En conclusion, je reprends la préface du Petit Futé, écrite par Morgane Pellennec. Rien à ajouter tout est dit sur le Pakistan et ses habitants. 

 

Khush Amdeed !

" Le Pakistan ? ! On porte la burqa là-bas ? Et t'as pas peur des talibans ? " Un voyage au " pays des purs " vous vaudra probablement quelques questions de ce genre. Oui, des islamistes extrémistes terrorisent et ensanglantent une partie du pays. Oui, certaines femmes portent la burqa. Mais le Pakistan, qui s'étend sur près de 800 000 kilomètres carrés et compte environ 200 millions d'âmes, ne se résume évidemment pas à cela. 
Difficile d'ailleurs de comprendre et de parler d'un pays si riche, si complexe et si paradoxal. Un pays très patriarcal qui a été le premier, parmi les états musulmans, à avoir une femme au poste de Premier ministre. Un pays qui possède l'arme nucléaire mais qui souffre d'importantes pénuries d'énergie. Un pays qui bannit l'alcool mais dont l'une des entreprises les plus florissantes est une brasserie qui fabrique bières, whisky et autres liqueurs interdites. 
La méconnaissance du Pakistan, parfois entretenue par certains de nos médias, n'est-elle pas l'une des meilleures raisons pour le voyageur curieux de fouler ses terres ? Ce pays souffre certes de nombreux maux mais il héberge aussi leurs antidotes : des activistes, des avocats, des féministes, des voix encore timides, peu nombreuses, mais pleines d'espoir. Ce sont aussi eux que vous rencontrerez lors de vos pérégrinations. 
Comme vous le découvrirez au fil de ces pages, le Pakistan est une mosaïque de peuples, de langues, de traditions, de paysages et de religions. C'est un pays riche d'une histoire plurimillénaire qui a laissé des traces culturelles et architecturales uniques et somptueuses. C'est avant tout un pays où l'on vous accueillera les bras grands ouverts, un chaï à la main et mille questions à la bouche. " 
" Do you like Pakistan ? " vous demanderont les Pakistanais à coup sûr. A la fin de votre séjour, parions que la réponse sera un grand " Oui ! ".

Morgane Pellenne

Il y a seulement quelques mois, nous n'aurions jamais pensé pouvoir venir au Pakistan, où les paysages sont magnifiques, où les gens sont si accueillants, gentils, généreux, chaleureux, ouverts sur le monde... Dommage pour eux, qu'ils aient d'énormes problèmes de sécurité, dans la partie sud-ouest du pays, ce qui donne une mauvaise image du pays (souvent amplifiée par les medias). Merci à tous ceux qui nous ont fait découvrir ce pays et merci à la police qui nous a escortés. 

 




Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités







Rubriques

00 Nous contacter
01 La famille Robin
02 Les chiens font pas des chats
02b Les pays visites depuis 1982
03 Les voyages avant 2010 1ere partie
04 Les voyages avant 2010 2eme partie
05 Amerique du sud Le projet
06 Le vehicule
07 Les preparatifs
08 Les aurevoirs
09 La traversee de l Atlantique
10 L Argentine et La Patagonie
11 Le Chili
12 L Argentine et Le Chili
13 La Bolivie
14 Le Perou
15 L Equateur
16 L Argentine
17 Le Paraguay
18 Le Bresil
19 L Uruguay
20 Buenos Aires Argentine
21 Le retour
22 L Europe et le bilan
23 La fin du voyage
24 La Chambre d hotes Freycenet La Cuche
25 Le voyage en Chine 2011
26 Les nouveaux projets et changement de vehicule
27 Le land 130 et la cellule
28 Des Balkans au Caucase 2013
29 Espagne Portugal
30 Traverser la Chine avec son vehicule
31 Kazakhstan Kirghizistan
32 Voyager en Land Rover
33 Chine 2015
34 Laos
35 Cambodge
36 Thailande
37 Malaisie
38 Myanmar
39 Inde 1
40 Nepal 1
41 Nepal 2
42 Inde 2
42 Inde 3
43 Pakistan
44 Iran
45 Le Caucase Armenie Georgie Ukraine 2016
46 retour en Europe Slovaquie Autriche Allemagne France
47 Bilan voyage en Asie 2015 2016
47b Euro4X4parts notre sponsor
48 Depart Afrique de l Ouest Espagne
49 Maroc Sahara Occidental
50 Mauritanie
51 Senegal
52 Guinee Conakry
53 Cote d Ivoire
54 Ghana
55 Togo Benin
56 Burkina Faso Mali Mauritanie Maroc

Derniers articles

Retour du Golf de Guinée et Fin du voyage Afrique de l'ouest
Togo Benin, deux pays sur notre itinéraire, entre le Ghana et le Burkina
Le Ghana
Côte d'Ivoire
La Guinée ? Mais c'est où ?
Traversée du Sénégal, de la Mauritanie à la Guinée Conakry
La Mauritanie "sautée à pieds joints" cette fois-ci !
La route vers l'Afrique de l'Ouest nous ramène pour la 9ème fois au Maroc
Nouvelle destination, l'Afrique de l'Ouest : départ mi-janvier 2018
Euro4X4parts, notre sponsor en Afrique
Bilan Voyage en Asie 2015/ 2016
La Slovaquie, l'Autriche, l'Allemagne et la France

Menu

Retrouvez nous sur Facebook
Notre chambre d'hôtes
Cornac expedition
Voyageurs du coeur
Terra incognita
Comulysse
Aneazimut
Viedelmondo
En route vers l'essentiel
Octopousse
Chambre d'hôtes Château de Lemps
musée des croyances populaires au Monastier sur Gazeille
Histoire de Voy@ge
La croisée des chemins
Le fin gras du Mézenc
Expédition Mongolie 2013
Famille Nanet de Reims
Famille Verney
Laspid
Afrikam 2009
Urgasia 2013
Le Monde pour Passager
Claude et Alain d'Annecy
Sites de voyageurs autour du monde
Paris Paname e Amérique du Sud
Famille Un tour à Cinq
Michel et Lucile avec nous au Tibet
Céline et Anthony
Chacha§XavierAroud the Rock
Rodarpelmon
Yves et Laura les Suisses
Tobi et Lydia
Damien et Emilie (1)
Claude et Alain
Euro 4X4 Parts
Damien et Emilie (2)
Patrick et Patricia
Les Famille autour du monde

Amis

cornacexpedition

Newsletter

Saisissez votre adresse email