Voyage à l'autre bout du monde en Land

Cachemire (du Ladakh au Pendjab)

07:13 , 10/10/2016, Inde .. Publié dans 42 Inde 3 .. 0 commentaires .. 0 trackbacks .. Lien
Mots clefs :
Pour voir directement les pays que nous avons visités, allez dans RUBRIQUES (sur la droite de la page)
 
Cachemire (du Ladakh au Pendjab)
 
 
 
Au nord du Cachemire, on bute sur l'Himalaya. Commence alors une région faite des plus hauts sommets et des vallées les plus sèches du monde, le Ladakh. A une altitude moyenne de 5300m, la population perpétue un mode de vie ancestral, mais ouvert sur le monde. Les habitants sont concentrés le long de l'Indus, le roi des fleuves et de quelques torrents qui s'y jettent, où ils vivent de l'agriculture et du tourisme depuis l'ouverture du pays aux étrangers. 
La position frontalière de la région en fait un axe militaire stratégique. Les Chinois, sur la lancée de leur annexion du Tibet, en ont volé un bout. Les Pakistanais ne se sont pas gênés pour en prendre un autre. Ce qui justifie une énorme présence militaire sur le territoire. Armée qui, au passage, garde un œil sur les Ladakhis, plutôt placides, mais toujours nostalgiques de leur indépendance perdue. Les Ladakhis, de tradition bouddhiste lamaïste, ont accueillis de nombreux tibétains, réunis pour la plupart à Lhe, la capitale. La population, la plus voyante en été, est formée par des touristes occidentaux.
 
Col de Kanglajal (4878m)
 
 
 
Climat et altitude 
Coincé entre l'Himalaya au sud et la chaîne du Karakoram au nord, le Ladakh (altitude moyenne 5300m), connaît deux saisons: l'hiver, avec des températures descendant jusqu'à moins 30°C, de la neige et des routes coupées, et l'été (de mai à fin octobre), où le climat est très sec et rude (les montagnes arrêtent la mousson). Les températures varient alors de + 35°C le jour à +10°C la nuit. En septembre, il gèle déjà la nuit. 
 
 
 
 
Cheminées de fées sur les falaises au fond d'une vallée
 
                   
 
Du 5 au 10 octobre, région Himachal Pradesh, Ladakh
Nous avions prévu de faire la boucle Manali, Leh, Srinagar, Manali. Arrivés à Leh, pour des raisons de sécurité, on nous déconseille fortement de passer par Srinagar, ville en bordure du Pakistan, où de nombreux conflits sont présents.  Nous décidons donc de rebrousser chemin et redescendre à Manali.
 
Manali-Leh (où Leh-Manali puisque nous l'avons fait deux fois) est  la seconde route la plus haute du monde. Elle passe par de petits villages et plusieurs cols à plus de 5000m d'altitude. Les 475 km de route sont en partie asphaltés, mais il reste encore de nombreux tronçons en très mauvais état. 
 
Route en lacets 
 
Parfois des croisements difficiles aux épingles
 
Quelques checks-points
 
 
Nombreux chantiers, avec des conditions de travail difficiles à plus de 4000m d'altitude
 
Bien emmitouflées, on travaille quand même
 
Quelques restos dans les vallées 
 
Col de Tanglang-La (5328m)
 
Col de Kanglajal (4878m). Il a un peu neigeoté sur les versants
 
 
Les nuits en montagne ont été assez difficiles (surtout au début). Nous avions du mal à dormir (il nous semblait qu'on manquait d'air) et je n'ai pas échappée au mal des montagnes (maux de têtes, nausées et étourdissements). Niveau confort dans le land,  nous n'avons pas eu froid avec nos bons duvets et notre chauffage au gaz a bien fonctionné (mais chauffage toujours éteint quand nous dormons, par précautions). 
Et , Pépère qui ne veut pas avancer ce matin : gazoil gelé dans la nuit (bivouac à 3800m d'altitude)
 
 
Bivouac sur le grand plateau désertique à 4650m d'altitude. Cette nuit là, nous n'avons pas osé allumer notre chauffage au gaz, par peur d’asphyxie. Nous avions peur de manquer d'oxygène!! 
 
Nous n'avons pas vu beaucoup d'animaux dans ces terres austères et arides, seulement quelques ânes sauvages 
 
 
 
Lhé, capitale du Ladakh où vivent de nombreux tibétains
 
Nombreux stupas et monastères à Lhé
 
  
 
Comme d'habitude, nous faisons nos courses chez les petits commerçants et vendeurs sur les  trottoirs. 
 
 
Dans le centre ville de Lhé
 
 
 
Retour dans la vallée de l'Indus (Manali)
 
 
Octobre, on récolte les pommes de terre. Les sacs de pommes de terre sont montés au bord des routes à dos d'ânes, où des camions viendront les prendre. 
 
Bivouac près de Manali, dans une jolie petite clairière
 
      
 

Du 11 au 14 octobre : Himachal Pradesh (Kullu, Dharamsala) et fin de L'inde par le Pendjab (Amritsar)

A 40 Km au sud de Manali, la ville de Kullu est située dans une belle vallée couvertes de vergers, rhododendrons et rizières. Nous y arrivons, au moment de la fête de Dussehra, festival de défilés folkloriques. Certains font 40kms à pied pour venir à Kullu depuis Manali.

  

 

Bivouac sympa dans le village de Kangra, où l'instituteur du village nous réserve un super acceuil

Et, une fois de plus, on ne veut pas nous laisser repartir!! L'instituteur du village, qui nous a acceuilli, insiste pour que nous restions un jour de plus!

 

Aller à Dharamsala, c'est un peu quitter l'Inde pour découvrir ce que les Tibétains appelent eux-mêmes "le Petit Lhassa" . Autour de la résidence du dalaï-lama, près de 15000 réfugiés réorganisent leur vie, cherchant à conserver leur identité culturelle et leur religion. Accrochée à la montagne, avec en toile de fond la chaîne de Dhanla Dar qui culmine à 5790m, Dharamsala s'étale entre 1250 et 1800 m d'altitude.

 
 
 
Nous sommes montés en haut de la ville de Dharamsala, par une petite route en lacets et très étroite. Mais malheureusement, nous n'avons pas trouvé à nous garer et n'avons pas vu grand chose, à part des boutiques de souvenirs et de nombreux touristes. 
 
 
 
Amritsar
 
 
Petite rue qui mène au temple d'Or à Amritsar 
 
Le quartier aux alentours du temple est entièrement en chantie. Ici, pas de brouette, on transporte gravats et ciment dans des paniers sur la tête.
 

On termine notre séjour en Inde, en beauté, avec la visite du Temple d'or à Amritsar (Pendjab).

 

Le temple d'Or est le nom informel du Harmandir Sahib signifiant « l'Illustre Temple de Dieu », l'édifice le plus sacré des Sikhs, situé au cœur de la ville d'Amritsar, au Pendjab, dans le nord ouest de l'Inde. Le nom de « Temple d'Or » est dû à sa couverture dorée à l'or fin.

Sa construction a été ordonnée en1601 par Gurû Arjan, 5e maître spirituel des Sikhs, à l’endroit même où le premier d'entre eux, Gurû Nanak venait méditer. Détruit lors d'une invasion afgane en 1757, l'édifice a été reconstruit huit ans après.

Le 5 juin 1984 , le temple fut le théâtre d'une opération militaire ordonnée par le Premier ministre indien, Indira Gandhi, dans le but de déloger les indépendantiste sikhs qui s'y étaient retranchés. Ce massacre fit officiellement 84 tués et 248 blessés parmi les soldats assaillants, tandis que chez les pèlerins devait dénombrer 493 tués (dont 100 femmes et 75 enfants) et 86 blessés.

Le temple, de nouveau incendié durant l'opération, a été reconstruit. La violation de leur lieu saint fut considérée comme une insulte majeure par certains Sikhs. Le massacre eut pour conséquence l'assassinat d'Indira Gandhi quatre mois plus tard par ses gardes du corps sikhs.

Le Golden Temple, un merveilleux endroit où l'on peut s'émerveiller par l'animation permanente qui y régne et par la singularité des pratiques religieuses. Des prêtes chantent en permanence les paroles du livre sacré, en penjabi, tout en jouant de la musique. Toutes les religions y sont les bienvenues et l'on croise ici nombre d'hindous et de musulmans. L'entrée y est gratuite, tout comme les nuits et les repas (10000 repas gratuits sont servis chaque jour).

 

Nous décidons de passer une nuit de plus au poste frontière pour assister à la cérémonie de clôture à la frontière entre l'Inde et le Pakistan 

Tous les soirs pendant la fermeture du seul point de passage entre l'Inde et le Pakistan, sur une frontière longue de 2900km, les soldats de deux pays se livrent à une drôle de cérémonie. C'est un véritable combat de coqs où les gardes-frontières pakistanais essaient d'impressionner les soldats indiens de l'autre camp. Les gens viennent nombreux assister au spectacle comme on assisterait à un match de foot. Leur chorégraphie est censée faire peur, mais elle se révèle au final assez hilarante. 

 

 

   

4500 km en Inde depuis le 19 septembre. compte tenu de l'immensité du pays, on n' a pas tout vu, mais on repart avec de bonnes impressions et de belles images en tête. A bientôt sur les routes du Pakistan, à partir du 15 octobre.....

               
 
 
 

Ajouter un commentaire .. 0 trackbacks

{ Page précédente } { Page 12 sur 98 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités







Rubriques

00 Nous contacter
01 La famille Robin
02 Les chiens font pas des chats
02b Les pays visites depuis 1982
03 Les voyages avant 2010 1ere partie
04 Les voyages avant 2010 2eme partie
05 Le projet et l itineraire
06 Le vehicule
07 Les preparatifs
08 Les aurevoirs
09 La traversee de l Atlantique
10 L Argentine et La Patagonie
11 Le Chili
12 L Argentine et Le Chili
13 La Bolivie
14 Le Perou
15 L Equateur
16 L Argentine
17 Le Paraguay
18 Le Bresil
19 L Uruguay
20 Buenos Aires Argentine
21 Le retour
22 L Europe et le bilan
23 La fin du voyage
24 La Chambre d hotes Freycenet La Cuche
25 Le voyage en Chine 2011
26 Les nouveaux projets et changement de vehicule
27 Le land 130 et la cellule
28 Des Balkans au Caucase 2013
29 Espagne Portugal
30 Traverser la Chine avec son vehicule
31 Kazakhstan Kirghizistan
32 Voyager en Land Rover
33 Chine 2015
34 Laos
35 Cambodge
36 Thailande
37 Malaisie
38 Myanmar
39 Inde 1
40 Nepal 1
41 Nepal 2
42 Inde 2
42 Inde 3
43 Pakistan
44 Iran
45 Le Caucase Armenie Georgie Ukraine 2016
46 retour en Europe Slovaquie Autriche Allemagne France
47 Bilan voyage en Asie 2015 2016

Derniers articles

Bilan Voyage en Asie 2015/ 2016
La Slovaquie, l'Autriche, l'Allemagne et la France
L'Ukraine
Les pays visités depuis 1982
La Georgie
L'Arménie
République islamique d'Iran (1ère partie)
République islamique d'Iran (2ème partie)
République islamique d'Iran (3ème partie)
Le Pakistan, Karakorum Highway
Le Pakistan, du Pendjab au Baloutchistan
Cachemire (du Ladakh au Pendjab)

Menu

Retrouvez nous sur Facebook
Notre chambre d'hôtes
Cornac expedition
Voyageurs du coeur
Terra incognita
Comulysse
Aneazimut
Viedelmondo
En route vers l'essentiel
Octopousse
Chambre d'hôtes Château de Lemps
musée des croyances populaires au Monastier sur Gazeille
Histoire de Voy@ge
La croisée des chemins
Le fin gras du Mézenc
Expédition Mongolie 2013
Famille Nanet de Reims
Famille Verney
Laspid
Afrikam 2009
Urgasia 2013
Le Monde pour Passager
Claude et Alain d'Annecy
Sites de voyageurs autour du monde
Paris Paname e Amérique du Sud
Famille Un tour à Cinq
Michel et Lucile avec nous au Tibet
Céline et Anthony
Chacha§XavierAroud the Rock
Rodarpelmon
Yves et Laura les Suisses
Tobi et Lydia
Damien et Emilie
Claude et Alain
Euro 4X4 Parts

Amis

cornacexpedition

Newsletter

Saisissez votre adresse email