Voyage à l'autre bout du monde en Land

La Malaisie, 1ère partie

02:56 , 23/02/2016, Malaisie .. Publié dans 37 Malaisie .. 0 commentaires .. 0 trackbacks .. Lien
Mots clefs : bâtiments coloniauxmaisons sur pilotislandistesnouvel an chinoismalaisiejungle

Pour voir les pays que nous avons visités, allez dans RUBRIQUES (sur la droite de la page)

 

 La Malaisie, c'est où ?

La Malaisie (en rouge) est située en Asie du sud-est. D’une superficie d'environ 330 000 km2, soit à peu près la superficie de l’Allemagne, le pays est divisé en deux parties: avec d’un côté la péninsule malaise, qui représente environ 40% du territoire, qui est frontalière de la Thaïlande et de Singapour, et de l’autre, à 600 km plus à l’est, la partie Nord de l'île de Bornéo, voisine de l’Indonésie et de Brunei.

 

La Malaisie en quelques lignes...

La Malaisie, en malais Malaysia, est un pays d'Asie du Sud-Est, constitué de la Malaisie péninsulaire ou Malaisie occidentale (péninsule Malaise) et de la Malaisie orientale (nord de Bornéo). Elle est située à environ 200 km au nord de l'équateur. Sa capitale est Kuala Lumpur et sa superficie est égale à 329 750 km². La Malaisie est une fédération composée de treize États (negeri), les onze de la péninsule Malaise : Kedah, Penang, Perak, Kelantan, Terengganu, Pahang, Selangor, Negeri Sembilan, Melaka, Johor, et les deux États de Sarawak et de Sabah sur l'île de Bornéo.

La religion d'État est l'islam du courant sunnite et de l'école chaféite, observé principalement par la majorité malaise. La communauté chinoise pratique le christianisme (9,6 %), le bouddhisme (75,9 %), le taoïsme (10,6 %), la religion populaire chinoise et le culte des ancêtres. Les Indiens sont pour la plupart hindous.

En gros, on distingue deux Malaisie. D'un côté, le paradis exotique popularisé au début du XXe siècle par une certaine littérature : une terre de légendes, d'aventures et de rêves enfiévrés (pirates, jungle et sultans)... De l'autre, un pays dynamique (pétrole, produits électroniques) et moderne (autoroutes, buildings et méga-projets), bon élève d'un Sud-Est asiatique en pleine ébullition, mais fragilisé par la crise asiatique.
Pour autant, on découvre une Malaisie enrichie par sa diversité ethnique (Malais, Chinois, Indiens, Tamouls...) et par son passé colonial (influences anglaise, hollandaise et portugaise).

Ces deux Malaisie partagent une frontière naturelle, longtemps infranchissable, cette jungle montagneuse immense, confinée au cœur du vieux pays. On trouvera donc : à l'ouest, un pays développé autour des comptoirs coloniaux, industrialisé, bétonné, squatté par le commerce chinois ; à l'est, une côte de plages superbes, des kampung typiquement malais (sur pilotis, avec de longs pignons), des îles tropicales. 

L'économie : La Malaisie est passée en 25 ans du stade de pays en voie de développement à celui de pays développé. L'essor économique de la Malaisie se réalise grâce à la modernisation des transports (métro à Kuala Lumpur, autoroutes, ponts, ports de commerce), des communications et des infrastructures énergétiques, ainsi qu’au développement des zones industrielles et aux incitations fiscales pour les investisseurs dans des industries d’exportation.

La monnaie officielle du pays est le ringgit malaisien (RM). Un euro vaut approximativement 4,54

LeJapon, les Eats-Unis et Singapour sont les principaux partenaires économiques du pays. La Malaisie est devenue un leader mondial dans la production de composants électroniques, notamment les semi-conducteurs, et elle est le premier pays d'Asie du Sud-Est à concevoir et produire une automobile, la Proton. Proton est à présent concurrencé par une seconde société malaisienne : Perodua (Perusahaan Otomobil Kedua Sdn Bhd, littéralement « Deuxième Société Automobile »).

Les principales ressources du pays sont :

  • Sous-sol : or, étain, fer, bauxite sur la côte occidentale, gaz et pétrole exploités en mer au large de la côte orientale

  • Agriculture et sylviculture : bois, caoutchouc (troisième rang mondial), huile de palme (premier producteur mondial)

Le climat : En raison de sa situation géographique proche de l'équateur, la Malaisie connaît un climat équatorial de type hyper humide, caractérisé par une température constamment élevée (entre 26 et 27 °C en moyenne), une faible amplitude thermique annuelle (de l'ordre de 1 à 2 °C) et une forte humidité tout au long de l'année. Les précipitations sont très élevées avec une moyenne annuelle atteignant 2 500 mm.

La faune, la flore et l'environnement : La Malaisie est considérée comme une zone demégadiversité biologique. La flore est ainsi particulièrement riche au regard d'autres pays situés dans la zone intertropicale. Les montagnes, les forêts primaires et récifs coralliens participent de cette grande biodiversité. La déforestation  est importante, en particulier dans les territoires du Sarawak et du Sabah.

Les formalités pour rentrer en Malaisie : pas de visa exigé pour un séjour de moins de 30 jours. Nous avons pris une assurance pour le land à la frontière (30€). On doit également prendre une carte pour les autoroutes (5€) , carte qu'on peut recharger facilement aux péages.  

15 jours avant de retourner en Thaïlande, on va se contenter de visiter la Malaisie Péninsulaire (ou Malaisie Occidentale). Nous n'empruntons que très peu les autoroutes (seulement quand nous y sommes obligés) et préférons les petites routes de campagne. Parfois, quand cela est possible, nous roulons carrement sur les digues construites en bordure de plage.

 

Malaisie, un condensé d’Asie !

Pluriculturel, multiracial, cosmopolite. Autant de mots pour décrire le joyeux mélange de peuples et de religions qui règne en Malaisie 

Malais, Chinois, Indiens cultivent la tolérance sur fond de gratte-ciel, de mosquées, de temples, de bâtiments coloniaux, de maisons sur pilotis… Dans une luxuriance de couleurs et une nature particulièrement exubérante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ile de Penang 

George Town, ou plus rarement Georgetown, est la capitale de l'État de Penang. Elle est située sur la côte est de l'île de Penang. De nombreux édifices civils et publics témoignent du passé colonial de la ville. Son activité de comptoir lui conféra une expansion fulgurante au XIXe siècle. La ville fut fondée en 1786 par le capitaine Francis Light au nom de la Cie anglaise des Indes orientales, au moment où celle-ci prit le contrôle de l'île qui lui fut cédée par le sultan de Kedah.Light baptisa la capitale de la nouvelle colonie en l'honneur du roi George. En 1826, le comptoir de Penang devint une des quatre composantes de la colonie des Etablissements es détroits. La ville connut alors, avec son activité de négoce, une croissance continue, bien qu'elle se fit damer le pion par Singapour, sur la route transcontinentale. L'immigration continue de Chinois du Fujian depuis leXIX siècle jusqu'aux années 1930 explique la présence d'une majorité de la population d'origine chinoise. De nos jours, Penang est le seul État de Malaisie sans majorité malaise. 

Le centre ville est classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. 

 

  

 

 

 

 

 

L'héritage culturel et historique de Georgetown, deux kilomètres en centre-ville, cinq cultures.

La promenade à pied donne un aperçu de la mosaïque culturelle qu'offre George Town où se mèlent influences anglaiss, indiennes, malaises, baba-nonya*et chinoises.

Les baba-nonya (峇峇娘惹),Peranakan ou Chinois des Détroits, sont les descendants des premiers immigrants chinois installés dans les colonies britanniques 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8 février, nouvel an chinois : la fête du printemps en Malaisie avec 2 jours fériés et une semaine de vacances dans les écoles

 

 

 

 

 

 

 

 

               

 

 

 

Kuala Lumpur, la capitale multiculturelle et contrastée avec ses Twin Towers, des tours jumelles longtemps considérées comme les plus hautes du monde

 

Elles culminent à 452 mètres et sont le siège de la compagnie pétrolière Petronas. Du haut de la passerelle qui les relie à mi-hauteur, la vue en dit long sur les édifices qui sortent de terre comme des champignons. 

"Un dragon à deux têtes en pleine croissance :Gratte-ciel et centres commerciaux se dressent parmi les monuments coloniaux qui datent des Anglais et une multitude de temples et de mosquées. Les quartiers populaires font un contraste surprenant avec les audaces  de la modernité. La ville chinoise est en permanente ébullition avec ses couleurs et ses bousculades. Sur les trottoirs, on vous propose un massage des pieds ou une brochette au satay accompagnée de fruits aux noms imprononçables : on grignote à toute heure. Un peu partout, des espaces verts, des jardins tropicaux, des parcs aux oiseaux, aux papillons, aux orchidées, aux hibiscus, aux cerfs… C’est ainsi que la ville respire. Longtemps en première ligne sur les marchés mondiaux de l’étain et du caoutchouc, la Malaisie  a connu, grâce à la découverte du pétrole et à ses succès en électronique, une croissance fulgurante entre 1987 et 1997. Avant que la crise qui a touché le Sud-Est asiatique ne la rattrape elle aussi, ralentissant un peu son essor. Ce qui ne l’empêche pas de se situer aujourd’hui dans le peloton de tête des “dragons d’Asie“. Un dragon a deux têtes : d’un côté, les Malais, les “Fils du sol“,qui occupent le terrain depuis l’origine et défendent leur place sur le plan politique en tenant les rênes du pouvoir ; de l’autre les Chinois, arrivés plus tard, mais qui l’emportent sur le plan économique. Une répartition à l’équilibre parfois instable".

 

 

 

Kuala Lumpur, avec ses quartiers chinois (Chinatown) et indien   

 

 

  

 

 

 

 

 

  

 

Le charme colonial de Malacca

Malacca est la capitale de l'état malais de Malacca. C'est le plus ancien port de Malaisie, fondé vers 1400. Elle a longtemps joué un important rôle stratégique du fait de sa position dans le détroit de Malacca. La ville est classée au Patrimoine mondial de l'Unesco

"Alors que Kuala Lampur n'était encore qu'un marécage où sévissait le paludisme et que Penang n'était pas encore devenue « la Perle de l'Orient », Malacca constituait l'un des plus grands ports commerciaux d'Asie du Sud-Est. Supplantée avec le temps par Singapour, elle devint alors une ville tranquille à côté de ses grandes sœurs rattrapées par la fortune… Aujourd'hui, son charme provient justement de cette impression qu'elle donne d'être perdue dans le temps".

 

 

 

 

-->

{ Page précédente } { Page 30 sur 108 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités







Rubriques

00 Nous contacter
01 La famille Robin
02 Les chiens font pas des chats
02b Les pays visites depuis 1982
03 Les voyages avant 2010 1ere partie
04 Les voyages avant 2010 2eme partie
05 Amerique du sud Le projet
06 Le vehicule
07 Les preparatifs
08 Les aurevoirs
09 La traversee de l Atlantique
10 L Argentine et La Patagonie
11 Le Chili
12 L Argentine et Le Chili
13 La Bolivie
14 Le Perou
15 L Equateur
16 L Argentine
17 Le Paraguay
18 Le Bresil
19 L Uruguay
20 Buenos Aires Argentine
21 Le retour
22 L Europe et le bilan
23 La fin du voyage
24 La Chambre d hotes Freycenet La Cuche
25 Le voyage en Chine 2011
26 Les nouveaux projets et changement de vehicule
27 Le land 130 et la cellule
28 Des Balkans au Caucase 2013
29 Espagne Portugal
30 Traverser la Chine avec son vehicule
31 Kazakhstan Kirghizistan
32 Voyager en Land Rover
33 Chine 2015
34 Laos
35 Cambodge
36 Thailande
37 Malaisie
38 Myanmar
39 Inde 1
40 Nepal 1
41 Nepal 2
42 Inde 2
42 Inde 3
43 Pakistan
44 Iran
45 Le Caucase Armenie Georgie Ukraine 2016
46 retour en Europe Slovaquie Autriche Allemagne France
47 Bilan voyage en Asie 2015 2016
47b Euro4X4parts notre sponsor
48 Depart Afrique de l Ouest Espagne
49 Maroc Sahara Occidental
50 Mauritanie
51 Senegal
52 Guinee Conakry
53 Cote d Ivoire
54 Ghana
55 Togo Benin
56 Burkina Faso Mali Mauritanie Maroc

Derniers articles

Retour du Golf de Guinée et Fin du voyage Afrique de l'ouest
Togo Benin, deux pays sur notre itinéraire, entre le Ghana et le Burkina
Le Ghana
Côte d'Ivoire
La Guinée ? Mais c'est où ?
Traversée du Sénégal, de la Mauritanie à la Guinée Conakry
La Mauritanie "sautée à pieds joints" cette fois-ci !
La route vers l'Afrique de l'Ouest nous ramène pour la 9ème fois au Maroc
Nouvelle destination, l'Afrique de l'Ouest : départ mi-janvier 2018
Euro4X4parts, notre sponsor en Afrique
Bilan Voyage en Asie 2015/ 2016
La Slovaquie, l'Autriche, l'Allemagne et la France

Menu

Retrouvez nous sur Facebook
Notre chambre d'hôtes
Cornac expedition
Voyageurs du coeur
Terra incognita
Comulysse
Aneazimut
Viedelmondo
En route vers l'essentiel
Octopousse
Chambre d'hôtes Château de Lemps
musée des croyances populaires au Monastier sur Gazeille
Histoire de Voy@ge
La croisée des chemins
Le fin gras du Mézenc
Expédition Mongolie 2013
Famille Nanet de Reims
Famille Verney
Laspid
Afrikam 2009
Urgasia 2013
Le Monde pour Passager
Claude et Alain d'Annecy
Sites de voyageurs autour du monde
Paris Paname e Amérique du Sud
Famille Un tour à Cinq
Michel et Lucile avec nous au Tibet
Céline et Anthony
Chacha§XavierAroud the Rock
Rodarpelmon
Yves et Laura les Suisses
Tobi et Lydia
Damien et Emilie (1)
Claude et Alain
Euro 4X4 Parts
Damien et Emilie (2)
Patrick et Patricia
Les Famille autour du monde

Amis

cornacexpedition

Newsletter

Saisissez votre adresse email