Voyage à l'autre bout du monde en Land

Bilan Voyage en Asie 2015/ 2016

10:06 , 20/01/2017, .. Publié dans 47 Bilan voyage en Asie 2015 2016 .. 0 commentaires .. 0 trackbacks .. Lien
Mots clefs : Bilan AsieCelluleLand Rover

Pour aller directement sur un pays visité, allez dans RUBRIQUES (sur la droite de la page) 

Quelques chiffres et un bilan de notre voyage en Asie qui s'est déroulé du 29 août 2015 au 5 janvier 2017 (avec deux allers-retours en France, en avion, un mois à Noël 2015 et 4 mois en été 2016) :

La boucle est bouclée ! 

 

 

11 mois de voyage (343 jours sur les routes)

56064 Kilomètres 

23 pays traversés : Italie, Slovénie, Hongrie, Ukraine (2), Russie, Kazakhstan, Kirghizistan, Chine, Laos, Cambodge, Malaisie, Thaïlande, Myanmar, Inde (2), Népal, Pakistan, Iran, Arménie, Géorgie, Ukraine, Slovaquie, Autriche, Allemagne, France. Pour voir directement chaque pays, allez dans les RUBRIQUES 30 à 47 (sur la droite de la page) 

 

Le temps passé et les kilomètres parcourus dans les différents pays :

Départ de France le 29 août 2015, puis traversée de l'Italie, de la Slovénie et la Hongrie (5 jours) :  1970 kms

Ukraine du 3 au 5 septembre 2015 (2 jours) :  1358 kms

Russie du 5 au 9 septembre 2015 (4 jours) : 1498 kms

Kazakhstan du 9 au 20 septembre (11 jours) : 2574 kms

Kirghizistan du 20 au 30 septembre (9 jours) : 1135 kms

Chine (Xinjiang, Tibet, Yunnan) du 30 septembre au 3 novembre (33 jours) : 6585 kms

Laos du 3 au 20 novembre (16 jours) : 3200 kms 

Cambodge du 20 au 27 novembre ( 6 jours) : 1000 kms

Thaïlande du 27 novembre au 10 décembre (14 jours) :   1345 kms

Laos du 10 au 11 décembre 2015 (1 jour)

Retour en France, en avion, du 11 décembre au 8 janvier 2016  

Laos du 8 au 19 janvier 2016 (11 jours) : 256 kms

Thaïlande du 19 janvier au 3 février 2016 (14 jours) : 

Malaisie du 3 au 18 février (20 jours) : 2465 kms

Thaïlande du 18 février au 2 mars (12 jours) :  1985 kms

Myanmar du 2 au 14 mars (13 jours) : 2325 kms

Inde (Manipur, Sikkim, Bengale) du 14 au 31 mars (16 jours) : 2537

Népal du 31 mars au 25 avril (25 jours) :  1989 kms

Retour en France, en avion, du 25 avril au 7 septembre

Népal du 7 septembre au 21 septembre ( 13 jours) : 700  kms

Inde du 21 septembre au 15 octobre (23 jours) :  4153 kms

Pakistan du 15 octobre au 9 novembre  (24 jours) : 4811kms

Iran du 9 novembre au 5 décembre (25 jours) :  5510 kms

Arménie du 5 au 13 décembre (7 jours) : 760 kms

Géorgie du 13 au 20 décembre (6 jours) : 516 kms

Géorgie/Ukraine en ferry du 20 au 22 décembre (2 jours) 

Ukraine du 22 décembre au 30 décembre (7 jours) : 1687 kms

Slovaquie, Autriche, Allemagne, France du 30 décembre au 5 janvier 2017 (6 jours) : 2175 kms

Retour à la maison, le jeudi 5 janvier 2017. Au compteur 134244 kms

AU TOTAL : 56064 kilomètres en 343 jours. Ce qui fait une moyenne journalière de 163 kms.

 

Particularités de ce voyage 

Les 2 plus hautes routes du monde, dans l'Himalaya : au Tibet avec un col à 5378 mètres d'altitude et au Ladakh, la route Manali/Leequi passe à 5359 mètres.

De grands déserts traversés : le  Taklamakan en Chine et  les grands déserts du Dasht-e Kavir et Kavir-e Lut en Iran

Températures les plus chaudes, le jour : 40° au Cambodge et en Malaisie

Températures les plus froides, la nuit : entre - 10 et -15° au Tibet, au nord de l'Iran, en Arménie et en Slovaquie (lors de notre retour).

 

BILAN FINANCIER (l'équipement préparatoire du land, les cartes routières, les guides touristiques et les assurances ne sont pas inclus dans ce bilan)

Deux distinctions sont faites dans ce bilan : les dépenses pour l'organisation du voyage et les autres dépenses pour le land et la vie quotidienne.      

Dépenses pour l'organisation du voyage

Les frais administratifs : en comparaison avec notre voyage en Amérique du Sud où il n'est pas demandé de visas pour les différents pays, les frais de visas représententent une part importante dans les dépenses de ce voyage. 

Les frais d'agence touristiques : ce qui nous a coûté le plus cher dans ce voyage ce sont les agences qu'il a fallu prendre pour traverser la Chine et le Myanmar 

Le shipping sur la Mer Noirede Géorgie en Ukraine. 

On peut voir le détail de ces dépenses, pour chaque pays concerné, en allant dans  RUBRIQUES 30 à 47 (sur la droite de la page).  

 

Autres dépenses 

Pour le land (gazoil, entretien et autres dépenses imprévues)   

Le carburant : dans la communauté des voyageurs motorisés, nous faisons partie de ceux "qui roulent". Avec 56000kms au compteur en 11 mois,  nous sommes plutôt dans la moyenne haute. Celà, parce ce que nous aimons bouger et changeons de bivouacs pratiquement tous les jours. Avec une consommation moyenne de 10L/100kms, pour le land, la conséquence porte donc sur les frais de carburant, qui représente à peu près la moitié de notre budget (autour de 0,70€ dans les differents pays d'Asie, sauf en Iran où nous avons payé le gaz-oil 0,16/€).

Les dépenses mécaniques : à part l'entretien courant (5 vidanges),  nous avons dû acheté 3 batteries et changer le régulateur du panneau solaire. La cause de ce problème : en déplaçant le land (toît relevé) dans l'enceinte d'un monastère et sur les conseils d'un sympathique moine, Denis est passé sous des fils électriques, où un court-circuit nous a grillé tout d'abord le régulateur, puis les 2 batteries par la suite (plus une batterie acheté de mauvaise qualité). Réparation du joint de culasse en Ukraine, chez des amis.
Partis avec un train de pneus neufs, il faudra penser à les faire change maintenant. 

Bilan sur l'aménagement du land rover  : Denis a encore recensé des choses à améliorer dans la cellule (au niveau de la ventilation et de l'isolation entre autres et quelques autres rangements à faire). Mais ça, ce n'est pas nouveau ! Nous ne sommes jamais partis en voyage sans qu'il y ait de nouvelles installations.

 

Pour la vie quotidienne  

Alimentation : à part les dépenses ci-dessus, la vie n'est pas chère dans les différents pays d'Asie. Nous faisons, nous même, notre cuisine, en nous approvisionnant dans les marchés ou commerces locaux. Il est aussi très facile de trouver à manger pour 2 ou 3 euros dans de petites gargottes ou dans les rues (je pense à la Thaïlande). 

Laveries  : on en trouve partout à des prix raisonnables.

Gaz : on a pu faire recharger nos bouteilles en Inde et en Iran (mais, attention gaz de mauvaise qualité dans ce pays qui ne convenait pas à notre appareil de chauffage),  

Bivouacs ; essentiellement dans le land, en pleine nature, dans les stations-services, les parkings d'hôtels. Mais aussi chez l'habitant, quand nous étions gracieusement invités (et des invitations, nous en avons souvent refusées parce que nous devions avancer !!). 

Téléphone : nous avons trouvé à acheter une simcard dans tous les pays que nous avons traversés, à des prix bien abordables.

Visites des sites touristiques et parkings sécurisés en ville : habituellement pas très chers, à  l'exception de la Chine.

 

NOS COMMENTAIRES

Du beau temps dans l'ensemble, car nous avons évité les périodes de mousson. Bien choisir la saison quand on part en voyage est très important ! Dernier mois un peu froid, mais nous le savions.

Pas de gros problème de santé : juste une petite visite à l'hopital de Lhassa pour un problème que j'ai eu au pied. Coût de la visite 1€, coût du médicament 1€, coût du taxi 1€. Pas besoin de faire marcher l'assurance! Et Denis qui a fait les 2000 derniers kilomètres avec une grosse grippe et une côte félée.

Pas d'accident grave : un seul accrochage à Vientiane au Laos, où une moto nous a coupé la route. Nous n'étions pas en tort, mais le conducteur de la moto nous demandait 500 dollards. Nous avons préféré un réglement à l'amiable, sans faire appel à la police. Le motard, circulant sans papiers et sans permis de conduire, a accepté les 50€ qu'on lui proposait.  La peur de l'accident est toujours présente, car dans certains pays nous n'avons pas pu prendre d'assurance pour le land.

Aucun problème de sécurité (protection renforcée au Pakistan), pas de vols. 

Quelques objets perdus ou cassés : un sac de couchage perdu, mais c'est de notre faute à cause d'une portière mal fermée! Et l'écran de mon Lenovo cassé, mais également de ma faute puisque j'y ai marché dessus !!!

En 56000 kms parcourus, seulement quelques problèmes mécaniques en fin de voyage (joint de culasse) : problèmes qui ont pu être solutionnés rapidement et qui nous ont permis de rentrer comme nous l'avions prévu.

 

CE QUE NOUS N'OUBLIERONS PAS

- le Tibet : les routes et les cols à plus de 5300 mètres d'altitude, les points de vue innoubliables sur l'Himalaya, les monastères. Le camp de base de l'Everest,

- le plantage dans la mer d'Aral, 

- les couchers de soleil sur le Mekong au Laos et au Cambodge  

- Lhassa, le monastère du Potala et ses pélerins, 

- le bivouac d'une semaine près d'un temple, dans le centre ville ancien de Vientiane (Laos),

- les deux rencontres non programmées avec Isabela à Vientiane (Laos) et à Katmandou (Népal), 

- les routes népalaises avec les conséquences du dernier séisme encore bien présentes,

- l'accueil innoubliable de Maddou et de son frère, à Katmandou (Maddou nous a gardé gracieusement le land pendant quatre mois pendant notre séjour en France, été 2015),  

- un morceau de pain donné à un enfant des rues, à Katmandou, 

- Holi, la fête des couleurs à Darjeeling (Inde)

- les routes étroites du Sikkim en Inde 

- la jungle urbaine en Inde : impressionnante !!  

- la visite du camp d'extermination de Choeung Ek au Cambodge,  

- la cuisine thaïlandaise, 

- les villages de pécheurs en Malaisie, 

- les bivouacs sur des plages désertes en Thaïlande 

- la journée en pirogue sur le lac Inle au Myanmar  

- la sortie nocturne dans les rues de Bénarès jusqu'au bûchers de Manikarnika 

- les 475 kms de route Manali-Leh (Ladack) faits deux fois,

- le Taj Mahal, à Agra (Inde), 

- notre anniversaire de mariage dans une famille sikh en Inde,

la visite du Temple d'or à Amritsar (Pendjab),  

la générosité et la gentillesse des Pakistanais, 

- les paysages automnales dans la vallée de l'Hunza au Pakistan,         

- l'hospitalité incroyable des Iraniens,

- la neige, le froid en Arménie et en Ukraine, mais beaucoup de chaleur dans les maisons.


QUEL EST LE PAYS QUI NOUS A LE PLUS PLU ?

Nous ne répondrons pas à cette question qu'on nous pose très souvent. Tous les pays sont différents : pour certains, ce sont les paysages que nous apprécions, pour d'autres ce sont les rencontres et l'accueil des habitants qui nous touchent . Il est donc très difficile de faire un classement. 

 

C'est fini !

S’il y a bien un continent qui nous faisait réver, c'était bien l’Asie, sûrement à cause du dépaysement ou à cause de tout ce que nous en avions entendu dire (paysages fabuleux, cultures différentes....). Voilà, c'est fait et nous en sommes ravis ! Nous restons maintenant avec les souvenirs!!!

 

 


MERCI A TOUS CEUX QUI NOUS ONT SUIVIS SUR LE BLOG OU SUR FACEBOOK

ET, PEUT-ETRE A BIENTÔT, SUR D'AUTRES ROUTES DU MONDE, DES QUE L'ENVIE DE REPARTIR NOUS REPRENDRA............

 

 

 




La Slovaquie, l'Autriche, l'Allemagne et la France

06:11 , 31/12/2016, Slovaquie .. Publié dans 46 retour en Europe Slovaquie Autriche Allemagne France .. 0 commentaires .. 0 trackbacks .. Lien
Mots clefs :

Pour voir directement les pays que nous avons visités, allez dans RUBRIQUES (sur la droite de la page) 

 

Retour en Europe, par la porte d'entrée d'un petit pays : la Slovaquie  

 

Carte de la Slovaquie dans le monde  

 

30 décembre 

 

Ça avance, ça  avance! Bientôt 6 heures qu'on est aux postes frontières Ukraine/Slovaquie  

 

Bivouac le plus froid qu'on ait jamais eu, à 300km de Bratislava !!

 - 15° pendant la nuit à l'extérieur et ce matin seulement 3 petits degrés dans le bed-room et -3° au tableau  de bord. 

 

31 décembre, on file sur Bratislava, la capitale de la Slovaquie                          

 

Le château de Bratislava

 

Vue sur le Danube 

 

31 décembre :  Autriche

Les marchés  de Noël sont encore installés à Vienne 

 

Tous nos meilleurs voeux de Vienne !

 

Bonne année à tous nos amis du monde !

 

1er janvier 2017 : Itinéraire à partir de Salzbourg (Autriche), Munich (Allemagne), Mulhouse, Lyon, Clermont-Ferrand et Freycenet la Cuche

 

 

2000 derniers kilomètres très froids et très difficiles !!!

Denis a une grippe de cheval et une côte félée suite à une chute dans le garage à Kiev.  

Coté mécanique, la pompe à vide sur le land "refait des siennes"..... Mais, nous pouvons quand même arrivés à Corbas, près de Lyon, où nous sommes attendus chez ma soeur et son mari. On apprécie le bivouac bien au chaud, avec lit douillet et le garage du beau frère pour la réparation du land.

 

5 janvier 2017, les baroudeurs sont de retour de retour !

 




L'Ukraine

02:39 , 21/12/2016, Ukraine .. Publié dans 45 Le Caucase Armenie Georgie Ukraine 2016 .. 0 commentaires .. 0 trackbacks .. Lien
Mots clefs :
Pour voir directement les pays que nous avons visités, allez dans RUBRIQUES (sur la droite de la page) 
 
 
  
 
 
Noël à Kiev 
 
 
 
 
Pas loin de lUkraine, lors de notre retour, nous sommes invités à Kiev,  par la famille de Valeriia .  Nous y arrivons le jour de Noël et retrouvons notre fils aîné et notre petit fils Félix.
 
 
 
 
Dommage que soyons tous vêtus de noir !! 
 
 
 
 
Kiev by night !
 
 
Il nous tardait d'arriver à Kiev, car nous avions un gros problème avec le Land. Au sud de l'Arménie, en pleine  tempête de neige, à  2500m d'altitude avec un froid glacial, l''aiguille du thermomètre est rentrée deux fois dans le rouge ! 
Après avoir vu le concessionnaire Land rover à Yerevan, qui n'a rien trouvé d'anormal,  nous étions repartis confiants.
Malheureusement, la panne était toujours là et de plus en plus fréquente : arrêts tous les 20 kilomètres pour rajouter de l'eau dans le vase d'expansion afin d'éviter que le moteur chauffe. C'était bien ce que Denis craignaiit : joint de culasse abîmé. Par chance, nous avons eu à faire à  un bon mécano  (le papa de Valeriia) qui a tout suite trouvé la panne.

 
  
Vérification du nouveau kalorstat : cuisson obligatoire pour en vérifier l'ouverture, avec un thermomètre. 
 
 
Froid glacial à Kiev et les petites rues couvertes de gel. De la neige jusqu'à la frontière de la Slovaquie, mais les grands axes sont bien  nettoyés. 
 
Petites routes difficiles quand le co-pilote se plante. Heureusement, notre bon pépère marche bien et à l'habitude du mauvais temps!  
 
 
 
 
 
 



La Georgie

03:41 , 20/12/2016, Géorgie .. Publié dans 45 Le Caucase Armenie Georgie Ukraine 2016 .. 0 commentaires .. 0 trackbacks .. Lien
Mots clefs : BatoumiUKR Ferry

Pour voir directement les pays que nous avons visités, allez dans RUBRIQUES (sur la droite de la page)

 

Court séjour en Géorgie, avant de rejoindre l'Ukraine pour passer les fêtes de Noël 

  

 

Formalités pour rentrer en Géorgie  et quelques infos pratiques :

Les ressortissants français transitant ou séjournant en Géorgie doivent être titulaires d’un passeport ou d’une Carte Nationale d’Identité sécurisée d’une validité suffisante pour la totalité de leur séjour. Les ressortissants de l’Union européenne n’ont pas besoin d’un visa géorgien pour effectuer un séjour en Géorgie inférieur à 1 an. Pour la voiture, nous n'avons rien payé. 

Prix du Gazoil : environ 0,52 le litre
Téléphone : Simcard Beeline et 4G pratiquemet partout 
Change : pour 1€ on a entre 2,80 et 2,90 laries  

 

 

Survol géographique de la Géorgie

La Géorgie a une superficie de 69 700 km² ; elle est donc grande comme l'Irlande, ou légèrement plus petite que les régions Rhône-Alpes et PACA réunies. Cette superficie inclut deux territoires séparatistes sur lesquels elle n'a pas le contrôle : l'Abkhazie à l'ouest et l'Ossétie du Sud au nord de sa partie centrale. Ceci illustre avant tout que dans cette région, la notion de frontière n'a rien de nécessairement définitif : les délimitations officielles ont parfois peu de rapport avec la réalité politique.

  

Enclavée entre la mer Noire et les montagnes du Caucase, la Géorgie n'en borde pas moins quatre Etats. Au nord, les républiques ciscaucasiennes de la Fédération de Russie, avec laquelle elle a 723 km de frontière commune. D'ouest en est : la République des Karatchaïs-Tcherkesses, la Kabardino-Balkarie, l'Ossétie du Nord ou Alanie, l'Ingouchie, la Tchétchénie et le Daguestan. Au sud-est, la Géorgie est frontalière de l'Azerbaïdjan (322 km de frontière), au sud de l'Arménie (164 km) et au sud-ouest de la Turquie (252 km). Les géopolitiques caucasiennes étant compliquées, les relations avec ces voisins ne sont pas de toute harmonie et la situation peut changer rapidement. Actuellement, la Géorgie entretient des relations tendues avec la Russie, difficiles mais cordiales avec l'Arménie et bonnes avec la Turquie et l'Azerbaïdjan, les alliés stratégiques, même si des querelles de frontières avec ce dernier font surface de temps à autre.

 

La Géorgie pour la 3ème fois, mais cette fois-ci, c'est seulement pour quelques jours : le temps nécessaire pour prendre un ferry pour rejoindre l'Ukraine.

Notre précedent voyage dans le Caucase géorgien en décembre 2013 

http://robinland.uniterre.com/269547/Le+Caucase%2C+la+G%C3%A9orgie.html

 

Mardi 13 décembre, nous sortons d'Arménie et le temps ne semble pas s'arrangeait.  

Nous allons directement à Tbilisi où nous voulons avoir des renseignements sur les ferrys qui traversent la Mer Noire de la  Géorgie à l'Ukraine

De la neige et du brouillard jusqu'à Tbilissi, puis également jusqu'à Poti et Batoumi près de la Mer Noire

 

Du 14 au 22 décembre, nous restons à Batoumi dans l'attente d'un ferry. A cause du mauvais temps, les ferrys ont été décalés de plusieurs jours et il n'y a pas de place avant le 20 décembre  

Batoumi sous la neige! 

 

Notre bivouac, pendant une semaine, près du port : très tranquille!

 

 

Pas grand chose à faire à Batoumi, en cette saison : à  part, arpenter les rues et faire les vitrines des magasins décorées pour Noël

 

 

 

 

" Le vin est né en Géorgie , entendra-t-on souvent. Si l'on peut douter de l'affirmation, les spécialistes démontrent que la vigne est présente depuis au moins 7 000 ans sur ce territoire et que le vin avait une place importante en ancienne Colchide, dans le sillage de la Grèce antique. Grande fierté des contemporains, premier produit d'exportation nationale, il représente plus qu'une tradition : le vin est en Géorgie enrobé d'un véritable culte. En Géorgie, la dimension chrétienne du vin comme sang du Christ a largement conservé les croyances païennes qui entouraient la boisson. Un Géorgien ne le boira d'ailleurs pas avant d'avoir porté un toast, question de superstition : boire le vin doit être accompagné du rituel. Produit de la terre et de la maison, fer de lance de l'hospitalité, il est un plaisir mais aussi un défi à l'homme viril, et dans une soupra, on doit avant tout lui résister (en ne montrant pas son ébriété) plutôt que de lui céder. La production soviétique, si elle a d'un côté emmené la culture du vin dans l'époque contemporaine, a appauvri la diversité des terroirs en portant l'accent sur le rendement et la productivité. Aujourd'hui, un regain d'attention est porté sur les terroirs, et certaines caves de Kakhétie comme Teliani Valley, Tsinandali, Kindzmarauli ou Georgian Wine and Spirits (GWS) tentent de sophistiquer la production. Plus que jamais symbole des vraies valeurs, le vin, surtout quand il vient de Kakhétie, y est présent quasiment sous toutes ses formes, blanc, rouge, rosé, pétillant. Mais on le préfère souvent plus doux que dans l'Hexagone ; le rouge demi-doux voire doux y est par exemple un classique". Petit futé

 

 

Le khatchapouri : un pain au fromage fondant. 

Plat national, en vente partout, servi raffiné en restaurant ou dans la rue comme un fast-food. Originaire de Géorgie occidentale, il s'agit d'un beignet au fromage (enfin, un produit laitier s'approchant du fromage mais en différant un peu dans son élaboration) fondu très salé, servi chaud, connu sous différentes variantes régionales. Le plus fréquent, le khatchapouri imérétien, est rond et purement au fromage. Le mingrélien est verni de jaune d'oeuf, le gourien est en forme de croissant et contient un oeuf dur, l'adjare ressemble à une spatule et accueille un oeuf au plat et du beurre à mélanger au fromage fondu. Très bon marché, il en sauvera plus d'un de la faim sur les routes.

Image result for khatchapouri

Pratique, lorsqu'on n'a pas envie de cuisiner! Et délicieux!

 

Pourquoi le choix d'un bateau, pour rejoindre l'Ukraine, où nous sommes attendus à Kiev pour Noël ? Pour plusieurs raisons :  éviter la Turquie et économiser plus de 3000 kilomètres au land rover qui a un problème (problème que Denis pense pouvoir résoudre à Kiev). Compte tenu du prix du gazoil élevé en Turquie, on pense que le trajet en bateau nous reviendra guère plus cher. Prix de la traversée repas compris 550€ (cabine et voiture). 

La seule agence UBG Agency qui vend les tikets pour la compagnie maritime UKRFerry est à Batoumi, rue Koutaisi.

 

21 décembre en fin de journée, nous avons enfin un cargo (un ro-ro) qui part de Batoumi pour Chornomorsk près d'Odessa. L'arrivée est prévue le 23 décembre. 

  

http://www.ukrferry.com/eng 

 

A bientôt en Ukraine... 

 

 

 

 




L'Arménie

09:55 , 5/12/2016, Arménie .. Publié dans 45 Le Caucase Armenie Georgie Ukraine 2016 .. 0 commentaires .. 0 trackbacks .. Lien
Mots clefs :

Pour voir directement les pays que nous avons visités, allez dans RUBRIQUES (sur la droite de la page)

Re-bonjour Arménie pour la 4ème fois, en quinze ans!!

Un peu de géographie : l’Arménie, en forme longue la République d'Arménie, en arménien HayastanՀայաստան et Hayastani Hanrapetut’yunՀայաստանի Հանրապետություն, est un pays sans accès à la mer situé dans le Petit Caucase. Cette ancienne république socialiste soviétique a des frontières terrestres avec la Turquie à l'ouest, la Géorgie au nord, l'Azerbaïdjan à l'est et l'Iran au sud. Bien que géographiquement située en Asie, l'Arménie est considérée comme faisant culturellement, historiquement et politiquement parlant, partie de l'Europe.  Elle est membre de plus de trente-cinq organisations internationales, comme l'ONU, le Conseil de l'Europe, la Communauté des Etats indépendants. Dotée d'un riche héritage culturel, elle est une des plus anciennes civilisations au monde. 

 

L'Arménie est l'un des pays les plus enclavés au monde, en partie pour des raisons naturelles (aucune façade maritime, relief très montagneux et vallées encaissées, donc des pentes fortes difficilement franchissables, villages isolés), mais aussi, pour des raisons de manque d'infrastructures modernes de transports (routes et voies ferrées en pleine réfection), et surtout pour des raisons politiques. En fait, le pays a longtemps souffert d'être une marge de l'empire soviétique, limitrophe d'un tronçon du Rideau de fer (frontière soviéto-turque), désormais indépendante, l'Arménie est en conflit et n'entretient pas de relations diplomatiques (donc frontières fermées à tout trafic depuis plusieurs années) avec deux de ses voisins : Turquie, Azerbaïdjan et son enclave du Nakhitchevan. La frontière avec la Géorgie n'est qu'à demi-ouverte : seul un poste frontalier est ouvert dans le nord du pays (liaisons routière et ferroviaire, mais de médiocre qualité), les autres routes permettant de franchir la frontière arméno-géorgienne étant actuellement fermées par les Géorgiens en raison des volontés autonomistes de la minorité arménienne vivant en Samtskhé-Djavakhétie (Djavakhk), dans la partie sud de la Géorgie. Sur 1 000 kilomètres de frontière que compte le pays, 834 sont fermés. Lafrontière avec l'Iran (35 km) reste, elle, praticable. Paradoxalement compte tenu du contexte politique actuel, c'est avec l'Iran que l'Arménie entretient actuellement les relations de voisinage les plus courtoises et les échanges économiques les plus importants. L'alliance russe est précieuse pour l'Arménie, mais la Russie actuelle n'a aucune frontière commune avec l'Arménie. L'aéroport d'Erevan est vital pour le pays, car c'est le seul moyen d'accès aisé reliant l'Arménie au reste du monde. 

 

 

 

Formalités pour rentrer en Arménie (frontière Iran/Arménie) : 

Visa :  Pour un séjour inférieur à 180 jours sur une période d’un an (dans le cadre d’une visite familiale, de tourisme ou d’affaires), il n’est pas requis de visa pour les français. L’entrée sur le territoire s’effectue sur présentation d’un passeport d’une validité d’au moins trois mois au-delà de la date de fin de séjour prévue.

Pour la voiture, à l'entrée nous avons payé une taxe de 41€ et en sortant une taxe de 14€

Assurance de la voiture, prise également à la frontière : 15€

 

Entrée en Arménie, neige et verglas sur la route  

Manon et Ben également en voyage, jeune couple franco-australien. Mais en vélo!! 

  

Burle et grand froid et le land a un problème : l'aiguilhe de la température est dans le rouge !! Nous redescendons à Goris pour rajouter du liquide de refroidissement

 

7 décembre, en route pour Yérevan où nous trouvons le concessionaire Land Rover

Le mont Ararat, sommet le plus élevé à l'est de la région de même nom (5156m d'altitude), constitue l'emblème national de l'Arménie bien qu'il soit géographiquement situé en Turquie. Il se situe à l'extrême est de la Turquie, prés des frontières avec l'Arménie d'une part et avec l'Iran d'autre part. l'Ararat se dresse au sein d'un massif de 1000km et est repérable à grande distance grâce à son sommet englacé, situé au dessus de la limite des neiges éternelles. Ce volcan au sommet enneigé est sacré et symbolise la terre originelle. Le nom « Ararat » apparaît pour la première fois dans la Bible où elle est identifiée comme l'endroit où l'arche de Noé atteint la terre ferme après le Déluge. La légende raconte que l'arche de Noé y serait perchée.

 

 

8 décembre, on arrive à Yérévan. Première étape au garage Land Rover, pour le problème sur le land. Sur la route, après Goris, l'aiguilhe de la température est rentrée par deux fois dans le rouge ??? Après contrôle, les mécaniciens n'ont rien trouvé, mais Denis soupçonne qu'il y a un problème au joint de culasse. Par mesure de sécurité, nous commandons un joint de culasse à notre fournisseur habituel Euro 4X4 Parts et c'est notre fils qui nous l'amènera à Kiev, où nous devons passer ensemble les fêtes de Noël. http://www.euro4x4parts.com/

Après l'étape du garage, nous allons chez Ani, la soeur Anahît, chez qui nous devons passer la nuit

Le quartier d'Ani, des immeubles datant de l'époque soviétique

Kenatz, à la santé de ? Des "toast" tout au long du repas avec des verres de vodka qu'il faut boire "cul sec" normalement !! 

 

Visite nocturne du centre ville de Yérévan et le lendemain visite du Mémorial du Génocide arménien

 

Le Mémorial du génocide arménien, appelé Tsitsernakaberd, est situé sur une des collines de la capitale Erevan, en bordure d'une grande esplanade à 20km à l'ouest de la ville. Il est dédié aux victimes du Génocide Arménien perpétré par le gouvernement Jeunes Turcs entre 1915 et 1916. On compte environ 1.5 millions de victimes. Son nom « Tsitsernakaberd » signifie, en arménien, le fort aux hirondelles (tsitsernak = hirondelle, berd = fort). Pour le 50ème anniversaire du Génocide (24 Avril 1965), durant 24 heures, plus d'un million de personnes se sont réunies à Erevan ce qui a amené le gouvernement arménien à solliciter le financement d'un petit mémorail par Moscou. Un petit mémorial qui s'est très rapidement transformé en un monument colossal, achevé en 1968. 

 

9 décembre, bivouac près du lac Sevan, 2000m d'altitude et moins 12° (on n'a a pas trouvé pire !!). Mais ça va, on a résisté : couchés tout habillés sous 3 épaisseurs de duvets et couvertures. L'eau du réservoir à gelé mais la pompe n'est pas cassée 

Des regrets du temps passé dans un petit village près de Vanadzor 

 

13 décembre, en route pour Shamlugh et Bendik, où nous rendons visite à nos amis Varo et Anahit et leurs enfants Tigran et Arsen. C'est la 4ème fois que nous venons chez eux. Cette fois-ci, nous n'aurons pas le traducteur de la maison, leur fils aîné Arman fait son service militaire au Haut Karabakh.

 

Anahit a invité sa jeune voisine qui parle anglais 

Anahit ne sait pas que faire pour nous, tellement elle est contente qu'on revienne à Bendick  

Toujours un plaisir de retrouver nos amis Varo, Anahit, Tigran et Arsen

Kenatz ! A la santé de Nico, Emilie et Jaco! et aussi toute la famille Robin et Aghababian 

Kenatz : à la santé de ? Des " toast" tout au long du repas avec des verres de vodka qu'il faut boire "cul sec" normalement !! 

 

 

Un petit café arménien préparé par Varo, dans le fourneau : comme c'est agréable!  

 

13 décembre : en route pour la Géorgie qui n'est qu'à une vingtaine de kilomètres de Bendik. A bientôt !

 

 

 




{ Page précédente } { Page 1 sur 20 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités







Rubriques

00 Nous contacter
01 La famille Robin
02 Les chiens font pas des chats
03 Les voyages precedents 1ere partie
04 Les voyages precedents 2eme partie
05 Le projet et l itineraire
06 Le vehicule
07 Les preparatifs
08 Les aurevoirs
09 La traversee de l Atlantique
10 L Argentine et La Patagonie
11 Le Chili
12 L Argentine et Le Chili
13 La Bolivie
14 Le Perou
15 L Equateur
16 L Argentine
17 Le Paraguay
18 Le Bresil
19 L Uruguay
20 Buenos Aires Argentine
21 Le retour
22 L Europe et le bilan
23 La fin du voyage
24 La Chambre d hotes Freycenet La Cuche
25 Le voyage en Chine 2011
26 Les nouveaux projets et changement de vehicule
27 Le land 130 et la cellule
28 Des Balkans au Caucase 2013
29 Espagne Portugal
30 Traverser la Chine avec son vehicule
31 Kazakhstan Kirghizistan
32 Voyager en Land Rover
33 Chine 2015
34 Laos
35 Cambodge
36 Thailande
37 Malaisie
38 Myanmar
39 Inde 1
40 Nepal 1
41 Nepal 2
42 Inde 2
42 Inde 3
43 Pakistan
44 Iran
45 Le Caucase Armenie Georgie Ukraine 2016
46 retour en Europe Slovaquie Autriche Allemagne France
47 Bilan voyage en Asie 2015 2016

Derniers articles

Bilan Voyage en Asie 2015/ 2016
La Slovaquie, l'Autriche, l'Allemagne et la France
L'Ukraine
La Georgie
L'Arménie
République islamique d'Iran (1ère partie)
République islamique d'Iran (2ème partie)
République islamique d'Iran (3ème partie)
Le Pakistan, Karakorum Highway
Le Pakistan, du Pendjab au Baloutchistan
Cachemire (du Ladakh au Pendjab)
L'Inde du Nord

Menu

Retrouvez nous sur Facebook
Notre chambre d'hôtes
Cornac expedition
Voyageurs du coeur
Terra incognita
Comulysse
Aneazimut
Viedelmondo
En route vers l'essentiel
Octopousse
Chambre d'hôtes Château de Lemps
musée des croyances populaires au Monastier sur Gazeille
Histoire de Voy@ge
La croisée des chemins
Le fin gras du Mézenc
Expédition Mongolie 2013
Famille Nanet de Reims
Famille Verney
Laspid
Afrikam 2009
Urgasia 2013
Le Monde pour Passager
Claude et Alain d'Annecy
Sites de voyageurs autour du monde
Paris Paname e Amérique du Sud
Famille Un tour à Cinq
Michel et Lucile avec nous au Tibet
Céline et Anthony
Chacha§XavierAroud the Rock
Rodarpelmon
Yves et Laura les Suisses
Tobi et Lydia
Damien et Emilie
Claude et Alain
Euro 4X4 Parts

Amis

cornacexpedition

Newsletter

Saisissez votre adresse email